Livraison en 1 jour depuis 15 entrepôts locaux vers toutes les régions des États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, les pays de l'UE, le Moyen-Orient, l'Amérique latine, l'Asie, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.
Parlez à notre chatbot Clawdia pour des réponses instantanées ou envoyez-nous un e-mail support@fipmed.co pour des réponses dans les 2 heures.

PIF chez les chats

La PIF, ou Péritonite Infectieuse Féline, est une maladie virale grave et souvent mortelle qui touche les chats.
Elle est causée par certaines souches de coronavirus félin, que l’on trouve couramment dans les voies respiratoires supérieures ou le tractus gastro-intestinal des chats.
Alors que la plupart des coronavirus félins entraînent des symptômes légers à modérés, les formes mutées responsables de la PIF chat déclenchent une réponse immunitaire agressive entraînant une inflammation généralisée et des lésions organiques.

Types de PIF chat

Il existe deux principales types de PIF : humide et sèche. La PIF humide se manifeste par une accumulation de liquide dans l’abdomen ou la cavité thoracique du chat, provoquant des difficultés respiratoires et un gonflement abdominal.
D’autre part, la PIF sèche présente des symptômes plus divers selon les organes touchés, allant potentiellement des problèmes neurologiques à l’insuffisance rénale.
Les premiers signes des deux formes peuvent inclure un schéma de fièvre montante et descendante, une perte d’appétit, une baisse d’énergie, une perte de poids, une jaunisse (jaunissement de la peau) et une mauvaise santé générale.

Causes de la PIF chat

La PIF, ou Péritonite Infectieuse Féline, est causée par une forme mutée du coronavirus félin (FCoV).
Ce groupe de virus infecte généralement les voies respiratoires supérieures des chats mais ne provoque pas de maladie grave. Cependant, lorsque ce virus mute en une souche plus agressive, il peut conduire au développement de la PIF.
La mutation se produit chez des chats individuels infectés par une ou plusieurs souches de coronavirus félin.
Tous les chats exposés à ces souches ne développeront pas nécessairement la PIF – la sensibilité varie en fonction de facteurs tels que l’âge, l’état de santé, la prédisposition génétique et les facteurs de stress environnementaux.

Comment la PIF est-elle transmise ?

La PIF chat, ou péritonite infectieuse féline, se transmet principalement par contact avec des liquides organiques et des excréments infectés. Le coronavirus félin PIF (FCoV), excrété dans les excréments des chats, peut survivre plusieurs semaines dans un environnement contaminé.
Cela signifie que les chats peuvent facilement contracter la PIF en entrant en contact direct avec des matières fécales infectées ou indirectement en touchant des objets contaminés par le virus, tels que des bacs à litière, de la literie, des plats de nourriture et des outils de toilettage.

Le contact rapproch entre les chats infectés et non infectés joue également un rôle important dans la transmission de la PIF.

Par exemple, les salutations nez à nez, les séances de toilettage mutuelles ou le partage de bols de nourriture peuvent augmenter le risque de propagation de l’infection d’un chat à l’autre.

Symptômes de la PIF chez les chats

Les premiers signes de la PIF sont généralement vagues, notamment une léthargie, une diminution de l’appétit, une perte de poids et une fièvre fluctuante.
Au fur et à mesure que la maladie progresse, les chats infectés peuvent présenter des symptômes plus graves tels que des problèmes neurologiques et une accumulation de liquide dans l’abdomen et la poitrine.
D’autres symptômes pouvant indiquer une PIF comprennent la diarrhée, des vomissements, un retard de croissance, des signes d’infection des voies respiratoires supérieures, des lésions oculaires (telles que des yeux troubles) et l’anorexie.
Ces symptômes peuvent apparaître soudainement ou se développer avec le temps selon le type d’infection par la PIF que votre chat a développé – PIF chat sèche ou humide.

Diagnostic de la PIF chat

Diagnostiquer la péritonite infectieuse féline (PIF) chez les chats peut être difficile et nécessite un processus complexe qui implique l’examen des tissus affectés.
Pour établir un diagnostic définitif de PIF chat, les vétérinaires recherchent généralement le coronavirus félin dans un échantillon de biopsie prélevé sur le chat.
Ce test permet d’identifier la présence d’anticorps contre le virus. De plus, les tests sanguins peuvent aider à détecter une augmentation de certaines protéines qui sont révélatrices d’inflammation ou de maladies auto-immunes.

Traitement PIF avec GS-441524

Le GS-441524 est une thérapie antivirale prometteuse pour la péritonite infectieuse féline (PIF). Ce traitement a réussi à traiter des milliers de chats qui, autrement, n’auraient pas pu être guéris de la maladie.
Le GS-441524 agit en inhibant la reproduction des virus dans les cellules et en réduisant ainsi leur capacité à se propager dans tout le corps.
De nombreux propriétaires de chats ont rapporté des résultats positifs et la recherche montre qu’il peut encore y avoir de l’espoir grâce au traitement GS-441524.

Comment prévenir la PIF chez les chats

Les personnes ayant plusieurs chats ont tendance à avoir des taux plus élevés d’infection par la PIF chat en raison d’une exposition et d’une interaction accrues entre les félins.
Il est essentiel que les propriétaires de chats connaissent les méthodes de transmission et prennent les mesures préventives nécessaires lorsqu’ils introduisent de nouveaux chats dans leur maison ou visitent des environnements extérieurs avec leurs animaux de compagnie.
Le nettoyage et la désinfection de manière réguliere des articles partagés comme les bacs à litière et la vaisselle, ainsi que les bonnes pratiques de lavage des mains, aident à minimiser la propagation de cette maladie hautement infectieuse parmi nos compagnons félins bien-aimés.

Laissez-nous vous aider à trouver le traitement le plus adapté

Agissez maintenant pour traiter votre chat aujourd’hui.
error: Content is protected
0